« La réforme d’accès à l’université ne constitue qu’un cautère posé sur une jambe de bois »

Seule une véritable sélection reposant sur les capacités propres des étudiants permettra de résoudre la crise du système éducatif, juge le philosophe Claude Obadia dans une tribune au « Monde ».

Pour plus de détails, cliquez sur: « La réforme d’accès à l’université ne constitue qu’un cautère posé sur une jambe de bois »