L’esthétique de la serrure ne portait pas atteinte à l’harmonie de la copropriété

M. et Mme X achètent un appartement situé au rez-de-chaussée, sur rue, d’un immeuble en copropriété. A la demande de leur assureur, ils installent un boîtier alarme sur la façade, des volets roulants anti-effraction et une porte blindée sans l’autorisation de la copropriété… qui se retourne contre eux.

Pour plus de détails, cliquez sur: L’esthétique de la serrure ne portait pas atteinte à l’harmonie de la copropriété