Cancer de la peau : une prise de sang pour détecter la récidive

Un test sanguin des patients atteints d’un cancer de la peau pourrait prédire les risques de récidive d’un cancer de la peau agressif, selon les résultats d’une étude publiée dans la revue médicale Annals of Oncology.

Les chercheurs du Cancer Research UK (centre de recherche britannique et association caritative de lutte contre le cancer) et du centre de cancérologie Christie NHS Foundation Trust ont analysé des échantillons de sang prélevés après une opération chirurgicale sur 161 malades atteints de mélanome (cancer le plus agressif de la peau) de stade 2 et 3. Ils ont ensuite recherché les liens spécifiques de deux gènes impliqués (BRAF et NRAS)dans 70% des mélanomes.

Cinq ans après ce test, un tiers des malades testés positivement a survécu contre 65% de ceux qui n’avaient pas subi de prise de sang.

Prévenir la récidive

L’étude a également révélé que le cancer de la peau était beaucoup plus susceptible de récidiver dans l’année de la chirurgie chez les patients qui avaient des anomalies génétiques.

« Le fait de pouvoir développer un système d’alerte précoce qui permettra de prédire la récidive d’un cancer pourrait faire une réelle différence pour les patients. Si une recherche de suivi montre que ce test peut être utilisé pour éclairer les décisions de traitement et améliorer les perspectives, cela pourrait changer la donne dans notre capacité à traiter le cancer avancé de la peau « , a expliqué le professeur Richard Marais, chercheur principal et directeur du Cancer Research UK Manchester Institute, basé à l’Université de Manchester.

A lire aussi:

Cancer de la peau : attention à l’alcool

Infographie : les endroits du corps où se cache le mélanome

Elle détecte son cancer de la peau grâce à une appli

Pour plus de détails, cliquez sur: Cancer de la peau : une prise de sang pour détecter la récidive