L'hospitalisation à domicile a doublé en 10 ans

L’hospitalisation à domicile (HAD) vient compléter, voire substituer, l’hospitalisation de courte ou de moyenne durée dans un établissement de santé. Les patients choisissant cette option bénéficient de soins comparables à ceux prodigués dans les hôpitaux, ainsi que le confort et la sécurité que leur procure leur domicile. La Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (Dress) vient de publier un rapport faisant état de « Dix ans d’hospitalisation à domicile (2006-2016) ».

L’HAD a augmenté de 6,3 % en 2016

Le nombre d’établissements prenant en charge l’hospitalisation à domicile est passé de 170 en 2006 à 313 en 2016. Ce chiffre est corrélé à une nette augmentation des personnes se dirigeant vers ce type de soin. Avant 2014, cette croissance était plutôt lente. Elle s’est accélérée en 2015 avec une hausse de 4.3 %, et de 6,3 % en 2016. Plus de 4,92 millions de journées d’HAD ont ainsi été réalisées l’année dernière, ce qui représente environ 100 000 patients. C’est le double de ce qui était effectué il y a 10 ans.

Deux configurations existent pour avoir recours à ces services. Soit il faut faire appel à « des établissements autonomes, souvent associatifs, ne proposant que ce type d’hospitalisation ; soit à des établissements rattachés à d’autres structures de santé généraliste, disposant de services de court ou de moyen séjour traditionnel » explique l’étude. En France, le secteur privé à but lucratif a énormément progressé et représente aujourd’hui 15% des prises en charge d’HAD.

Les soins les plus courants sont des pansements complexes (plaies cicatrisant mal, ulcères variqueux, escarres…) et des soins palliatifs. En moyenne, l’HAD dure 28 jours et la moyenne d’âge y est de 62 ans. Ce sont là aussi des chiffres qui ont progressé en l’espace de 10 ans.

À lire aussi :

De moins en moins de lits dans les hôpitaux français

La sécurité des patients progresse dans les hôpitaux

Hôpital : 8 patients sur 10 satisfaits de la prise en charge de leur douleur

Pour plus de détails, cliquez sur: L'hospitalisation à domicile a doublé en 10 ans