VIDEO. Cécile de Ménibus agressée sexuellement par Rocco Siffredi: «Je lui ai dit d’arrêter son cirque», dit Cauet

« Je lui ai dit d’arrêter de ressortir ce truc à chaque fois ». Invité du Quart d’heure médias de Puremédias, Cauet est revenu sur les révélations faites par son ancienne chroniqueuse, Cécile de Ménibus, sur Rocco Siffredi.

En 2006, Cécile de Ménibus avait été agressée sexuellement en direct par Rocco Siffredi, invité de l’émission CaueTivi. La star du X avait mimé un rapport sexuel avec l’animatrice, sans son consentement. Devant un auditoire hilare, Rocco Siffredi avait embrassé, caressé puis relevé le string de l’animatrice avant de l’allonger sur la table.

En mai dernier, dans une interview donnée à Télé Loisirs, Cécile de Ménibus avait qualifié Rocco Siffredi de « sous merde », de « malade mental » après avoir révélé qu’elle avait été victime d’une autre agression en coulisses : « Il m’a attrapée au cou et il m’a fourré sa langue dans la bouche, a-t-elle raconté. Il a fallu que j’appelle la sécurité. C’est tout ce que je déteste. C’est du viol, en fait. Ni plus ni moins du viol. »

Pour Cauet, l’animatrice aurait « un peu chauffé » la star du X

Pourtant l’ancien animateur n’a visiblement pas été choqué par le geste de l’acteur et a estimé que l’animatrice était allée trop loin dans ces propos : « J’ai appelé Cécile et je lui ai dit d’arrêter son cirque. Pardon, mais… Je lui ai dit d’arrêter de ressortir ce truc à chaque fois », a-t-il expliqué, avant de rajouter que Cécile de Ménibus avait « un peu chauffé » l’acteur « en disant ‘J’ai rien senti’ ».

« Rocco Siffredi, on le connaît ! On est en direct, Cécile le bouscule un peu, le chauffe un peu […] Le type est une espèce d’ani­mal. A un moment donné, vous savez très bien », explique Cauet, rajoutant « après cette séquence, il s’est très bien comporté pendant le reste de l’émission ! ». Et l’animateur ne semble pas vraiment soutenir son ancienne coanimatrice : « Je pense que beaucoup de femmes dans la vie de tous les jours sont véritablement maltraitées et qu’elles ne peuvent pas se plaindre. Il ne faut pas confondre ça avec un Rocco Siffredi qui n’est pas galant et qui ne se rend pas bien compte de ce qu’il fait », a-t-il conclu

Ajouter Un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *