Gynéco : comment soigner une bartholinite ?

De part et d’autre de l’entrée du vagin se trouvent deux glandes, appelées glandes de Bartholin, de 1,5 cm environ. Reliées au vagin par un canal excréteur, elles participent à sa lubrification. La bartholinite survient lorsque la glande s’infecte et crée un abcès. Une masse très douloureuse, rougeâtre et chaude apparaît alors pouvant atteindre la taille d’un œuf de poule. Cette inflammation peut rendre les rapports sexuels difficiles, douloureux, voire impossibles. Dans les cas les plus graves, elle peut empêcher les personnes qui en souffrent de marcher ou même de s’asseoir.

Comment se développe la bartholinite ?

« Cette pathologie est plus fréquente chez les femmes âgées entre 20 et 29 ans qui n’ont pas eu d’enfant », précise le Pr Descamps, mais d’une manière générale une bartholinite peut survenir à n’importe quel moment jusqu’à la ménopause.

L’infection de la glande de Bartholin est causée par l’entrée de bactéries d’origine vaginale ou digestive, par le canal de la glande. « Ce dernier peut lui aussi se boucher lors d’une épisiotomie, de sécrétions glandulaires trop épaisses ou tout simplement car étant lui-même trop petit », explique-t-il. La glande, ne pouvant excréter ce qu’elle produit, gonfle alors et s’infecte.

Comment la soigne-t-on ?

Le premier réflexe du médecin sera de donner des antibiotiques. L’amoxicilline et la pristinamycine sont les deux antibiotiques les plus utilisés pour ce genre d’infection car très puissants. Malheureusement, à un stade plutôt avancé de la maladie, ils n’auront aucun effet et l’opération sera inévitable.

La chirurgie s’effectue sous anesthésie générale. L’abcès est incisé pour en drainer le pus. Ensuite, la plaie est en partie recousue afin de laisser une ouverture. Une mèche est alors posée pour assurer l’évacuation de tout le liquide et permettre une bonne cicatrisation de la zone. Elle sera gardée au moins 24 h et potentiellement changée plusieurs fois en fonction du niveau d’infection avant l’intervention. C’est une intervention très répandue qui ne présente pas de risques majeurs.

Le Pr Descamps explique toutefois qu’en l’absence de traitement, la glande finira par s’ouvrir toute seule nécessitant dans tous les cas une chirurgie. En attendant l’opération, il se peut que l’abcès soit ponctionné afin de soulager la douleur de la patiente ou de faciliter l’action des antibiotiques, mais cela ne fait pas partie des traitements qui soignent cette pathologie.

Que se passe-t-il après l’opération ?

Après l’opération, il est possible qu’une infirmière vienne pratiquer des irrigations de la plaie à la bétadine pendant plusieurs jours. Il pourra aussi être prescrit des bains de siège à faire soi-même. Au moins 1 semaine d’arrêt est nécessaire pour pouvoir se remettre de l’opération et pratiquer les soins nécessaires. Il faudra au minimum 1 mois avant d’être autorisée à recommencer le sport ou de reprendre une vie sexuelle normale. La zone restera néanmoins sensible un certain temps.

Est-ce que la bartholinite peut récidiver ?

Le taux de récidive est malheureusement assez élevé. « Il est évalué entre 10 et 15 % après un premier épisode » annonce le gynécologue. Il se peut qu’après un kyste de la glande de Bartholin ou de plusieurs récidives, les médecins choisissent de l’enlever complètement. « L’ablation d’une, où des deux glandes, n’aura pas grande incidence sur la vie de la femme car il en existe d’autres assurant la même fonction, et situées un peu plus haut, appelées glandes de Skene » conclut le spécialiste.

À lire aussi :

Réponses sans tabou à 14 questions gynéco

Gynéco : à 40 ans, tout change !

Flore vaginale : comment en prendre soin ?

Pour plus de détails, cliquez sur: Gynéco : comment soigner une bartholinite ?