Grève des agents du transport sanguin du CHU de Toulouse

C’est une longue grève qui affecte le service des prélèvements sanguins dans la région de Toulouse. Depuis le 16 octobre, les agents « de la navette 801 » du service du transport des prélèvements biologiques et sanguins du Centre Hospitalier Universitaire (CHU) de Toulouse ont cessé le travail. La mission de ces agents est d’assurer le transport des prélèvements sanguins pour des transfusions, des produits de chimiothérapie, et des médicaments nécessaires aux soins d’urgence.

Derrière cette gronde qui dure, les professionnels demandent une revalorisation de leur statut, une hausse de leur salaire et de leurs conditions de travail. Les grévistes exigent aussi une augmentation des effectifs. Les salariés en colère sont venus faire entendre leur voix auprès de la commission médicale de l’Hôtel Dieu à Toulouse mardi 14 novembre.

Une chaîne du froid non respectée ?

Les grévistes ont déploré leurs conditions de travail qu’ils qualifient de « déplorables et dangereuses » en raison de pannes fréquentes des appareils réfrigérants qui doivent maintenir les produits sanguins à des températures de 4 ° ou de 20 °C. Une situation qui rend les produits inutilisables à leur arrivée malgré les urgences, critiquent les contestataires emmenés par la CGT dans un communiqué repris par La Dépêche du midi.

Dans le collimateur des salariés également, le recours par l’hôpital à des transporteurs privés sous-traitants qu’ils jugent parfois peu regardants sur les délais de transport. Les prélèvements attendraient parfois plusieurs heures pour être livrés alors qu’ils devraient l’être en une heure, selon les syndicalistes.

De son côté, le CHU balaye les griefs des grévistes et estime que ces incidents sont rares et ne sont que des aléas. Il réfute l’idée de dépassement de délai par les transporteurs sous-traitants. Quant aux primes pour les salariés en grève, ce n’est pas à l’ordre du jour. Autant de signes que le bras de fer pourrait se poursuivre encore longtemps.

Lire aussi :

Don du sang : comment ça marche ?

Don du sang : un risque pour le receveur quand la donneuse est enceinte?

Greffe de rein : donner de son vivant

Pour plus de détails, cliquez sur: Grève des agents du transport sanguin du CHU de Toulouse