Levothyrox : les patients de Haute-Garonne doivent avoir accès à l'ancienne formule du médicament

Le tribunal de Toulouse a condamné, ce mardi 14 novembre, le laboratoire Merck à délivrer « sans délai » l’ancienne formule du Levothyrox en Haute-Garonne, « par le biais des circuits de distribution et de commercialisation ». Cette condamnation est assortie d’une astreinte de 10 000 euros par jour par infraction constatée.

Une ancienne formule distribuée au compte-gouttes

Il y a quelques jours, le juge des référés du Tribunal de grande instance de Toulouse avait été saisi par un collectif de patients victimes de la nouvelle formule du Levothyrox, un médicament qui soigne les troubles de la thyroïde.

En pleine audience, ce juge avait pris le temps de se rendre dans une pharmacie proche du tribunal pour vérifier de ses propres yeux que l’ancienne formule du médicament, censée être à nouveau distribuée en pharmacie depuis le 2 octobre, n’était en fait pas disponible.

Les patients de Haute-Garonne devraient donc pouvoir se procurer ce médicament dans la pharmacies de leur département. En revanche, le juge des référés s’est déclaré incompétent pour les patients résidant à l’extérieur de son département.

A lire aussi :

Levothyrox : 108 plaintes enregistrées au tribunal de Lyon

Levothyrox : les ministres de la Santé et de l’Economie visés par une plainte

Pour plus de détails, cliquez sur: Levothyrox : les patients de Haute-Garonne doivent avoir accès à l'ancienne formule du médicament