Une femme grièvement brûlée lors d'un accouchement

Un accouchement qui vire au drame. Le vendredi 6 octobre, une femme a été grièvement brûlée au cours de son accouchement à l’hôpital Jacques-Monod, à Flers, dans l’Orne (Normandie). L’accident, rapporté par le quotidien régional Ouest-France, s’est produit alors que la patiente subissait une césarienne. Celle-ci a été transférée en urgence au service des grands brûlés du centre hospitalier universitaire de Nantes. La patiente a été brûlée au troisième degré.

Le personnel sous le choc

Que s’est-il passé ce jour-là ? La victime aurait pris feu après l’utilisation d’un bistouri électrique, selon les premiers éléments de l’enquête révélés par le procureur de la République et rapportés par le journal. Une enquête interne a été ouverte pour déterminer les circonstances exactes de ce qui est qualifié « d’incident grave » par la direction de l’hôpital qui précise : « Au décours d’une césarienne réalisée en urgence, un événement indésirable grave s’est produit ayant nécessité le transfert en urgence de la mère au centre hospitalier universitaire de Nantes ».

Une cellule de soutien psychologique a été mise en place pour le personnel hospitalier. Quant à la patiente, elle serait hors de danger et son bébé se porte bien.

Lire aussi :

Accouchement par césarienne : la France dans la moyenne basse en Europe

Césarienne : une photo d’un bébé sous la cicatrice de sa mère fait le buzz

Pour plus de détails, cliquez sur: Une femme grièvement brûlée lors d'un accouchement