Pendant la grossesse, pas d'anti-inflammatoire non stéroïdien (AINS)

Les femmes enceintes ne doivent pas pendant leur grossesse se soigner avec des anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS), selon les nouvelles recommandations de la revue médicale Prescrire. Ce médicament serait susceptible d’entraîner la fermeture du canal artériel et des risques cardiaques pour le fœtus.

AINS pendant la grossesse, attention danger

Dans son dernier numéro la revue Prescrire indique que « le Centre de pharmacovigilance de Nord-Pas-de-Calais a rapporté une observation de fermeture prématurée du canal artériel chez un fœtus après une prise unique d’un anti-inflammatoire non stéroïdien (AINS) par la mère ».

Le canal artériel est un vaisseau qui relie l’artère pulmonaire à l’aorte du fœtus, permettant à la circulation sanguine du fœtus d’éviter les poumons. Si le canal artériel se clôt naturellement dans les 24 premières heures de vie, sa fermeture prématurée in utero crée une hypertension artérielle pulmonaire et une insuffisance cardiaque.

Les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS), comme l’ibuprofène permettent cette fermeture et ils sont fréquemment prescrits aux bébés pour lesquels la fermeture spontanée n’a pas eu lieu à la naissance.

Les recommandations de l’Agence française du médicament (ANSM)

L’Agence française du médicament (ANSM) a, le 26 janvier 2017 émit des recommandations quant à l’utilisation des AINS pendant la grossesse. Elle informait la contre-indication de l’utilisation des anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) à partir du 6e mois de la grossesse, tout en rappelant les dangers de certains d’entre eux dès le début de la grossesse à partir du 6e mois de la grossesse.

Pour la revue Prescrire, « le message diffusé par l’Agence du médicament est utile mais incomplet et source de confusion. Limiter la contre-indication à partir du 6e mois pour la plupart des AINS laisse des femmes enceintes et leurs enfants à naître exposés à des dangers évitables».

A lire aussi:

Prendre des anti-inflammatoires pendant un rhume triple le risque d’infarctus

Qu’est-ce que les anti-inflammatoires non-stéroïdiens ?

Anti-inflammatoires : des effets indésirables fréquents

Pour plus de détails, cliquez sur: Pendant la grossesse, pas d'anti-inflammatoire non stéroïdien (AINS)