Un trafic de drogue au CHU de Nantes ?

Ça ressemble à un scénario de film policier… mais c’est malheureusement la réalité. L’affaire a été rendue publique ce jeudi 28 septembre 2017 par la CFDT : le parc Saint-Jacques de l’hôpital de Nantes (44) serait le théâtre d’un vaste trafic de stupéfiants.

« Des dizaines d’années qu’on en parle ! » affirment des infirmiers et des membres de la CFDT, qui assurent avoir observé des dealers faire du commerce dans l’enceinte du CHU : « ils ont des cachettes dans le parc ». « Ça se passe dans les allées où les patients se promènent, ajoutent-ils. C’est surtout du cannabis mais il y a aussi des drogues dures qui s’écoulent. » Résultat ? Les patients, y compris les plus vulnérables (en psychiatrie, en rééducation fonctionnelle et…. en addictologie) « arrivent à se procurer tout ce qu’ils veulent ».

« Les patients arrivent à se procurer tout ce qu’ils veulent »

« Nous avons déjà alerté notre direction à de multiples reprises, explique Dominique Delahaye (CFDT). Il faut sécuriser le site au maximum. Il faut aussi que la police fasse des rondes dans l’enceinte de l’hôpital. » Jean-Christophe Bertrand, le directeur départemental de sécurité publique réagit : « On patrouille, on est présent mais on ne peut pas se substituer aux responsables de l’établissement ».

« On sait aussi que des patients vendent du Subutex ou des neuroleptiques à des gens de l’extérieur, qui peuvent être d’ailleurs d’anciens patients qui reviennent : 30 à 40 € le cachet », affirme une soignante. Affaire à suivre…

Source

À lire aussi :

Le captagon, la (fausse) drogue des djihadistes

Codéine : deux ados décèdent d’une overdose d’antidouleur

Chemsex : attention à la transmission du VIH

Pour plus de détails, cliquez sur: Un trafic de drogue au CHU de Nantes ?