Sédentarité : les femmes ne bougent plus assez

Les chiffres sont là et doivent réveiller la population française. En effet, selon les derniers résultats de l’enquête Esteban menée par Santé publique France, en 10 ans, la proportion de femmes physiquement actives a baissé de 16 %. Alors que rappelle le communiqué «l’inactivité physique a été identifiée en 2009 comme le quatrième facteur de risque des maladies non transmissibles, impliquées dans plus de 3 millions de morts évitables ».

Les femmes les plus touchées

L’étude a révélé que 22 % des femmes cumulent un niveau de sédentarité élevé et à un niveau d’activité physique bas contre 17 % des hommes. Seul 53 % des femmes atteignent les recommandations de l’Organisation Mondiale de la Santé en matière d’activité physique, contre 70 % des hommes.

Pour garder la forme et préserver sa santé, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) recommande de faire 10 000 pas par jour. Les bienfaits de l’activité physique sont en effet scientifiquement démontrés. La pratique régulière d’un sport permet de diminuer jusqu’à 39 % le risque de développer un cancer du sein, de 26 % le risque de développer un cancer colorectal, de 25 % le risque d’être victime d’une attaque cérébrale et de 34 % le risque de diabète. La sédentarité est aujourd’hui le 4ème facteur de risque de mortalité dans le monde après l’hypertension artérielle, le tabagisme et le diabète.

Un site mis à jour

Pour lutter contre ce bilan, Santé publique France a mis en place de nouveaux outils digitaux, informatifs et incitatifs, pour pousser les Français, et particulièrement les Françaises, à avoir une activité physique régulière.

Santé publique France a redonné un coup de neuf à la rubrique « Bouger plus » du site www.mangerbouger.fr. Le but, aider les Français à passer plus de temps en mouvement et moins assis. Les internautes peuvent se concocter grâce à 41 fiches d’exercices, un programme individualisé et adapté à leur goût et emploi du temps.

A lire aussi:

Pas motivé à faire du sport ? C’est peut-être la faute à votre cerveau

Dis moi coach, comment se motiver à faire du sport ?

Des risques pour la santé dès 2 semaines d’inactivité

Pour plus de détails, cliquez sur: Sédentarité : les femmes ne bougent plus assez