En Europe, le sida touche les plus de 50 ans

Entre 2004 et 2015, le nombre de nouveaux diagnostics de VIH a augmenté de 2,1% chaque année dans ce groupe d’âge, et les personnes de plus de 50 ans représentent 17,3% des nouveaux cas de VIH diagnostiqués en Europe en 2015. Les experts soutiennent que les programmes de santé sexuelle devraient cibler de plus en plus cette population démographique, ainsi que la population plus jeune. Les résultats de l’étude ont été publiés dans la revue médicale The Lancet.

Les chercheurs du Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC), basé en Suède ont comparé les données médicales des personnes âgées (50 ans et plus) avec celles des jeunes (âgés de 15 à 49 ans) et ont extrait les nouveaux diagnostics du VIH signalés au système européen de surveillance entre le 1er janvier 2004 et le 31 décembre 2015.

Les plus de 50 ans au cœur du VIH

Le taux de diagnostic du VIH chez les personnes de plus de 50 ans a augmenté dans 16 pays, dont l’Allemagne, l’Irlande et la Belgique, et a diminué dans un seul pays, le Portugal.

Les taux ont été les plus élevés en Estonie, en Lettonie et à Malte, où plus de sept nouveaux cas ont été diagnostiqués pour 100 000 personnes âgées d’ici à 2015. Dans ces pays, les chiffres ont également augmenté chez les jeunes âgés de 15 à 49 ans.

Dans l’ensemble, le taux des infections nouvellement signalées parmi les gens de 50 ans ou plus dans 31 pays – l’Union européenne avec l’Islande, le Liechtenstein et la Norvège – a augmenté de plus de 200% chaque année pendant cette période, passant de 2,1 à 2,6 personnes pour 100 000.

Cependant, dans certains pays, comme le Royaume-Uni et la Norvège, les nouveaux diagnostics ont diminué chez les jeunes, mais ont augmenté dans la population de plus de 50 ans, avec plus de 3,6% de nouveaux cas de VIH nouvellement diagnostiqués chaque année dans ces deux pays .

« Ceci est le résultat de campagnes de sensibilisation réussies qui peuvent ne pas avoir ciblé suffisamment les personnes âgées », a déclaré Lara Tavoschi.

De plus, l’étude révèle qu’en plus de la hausse des taux, l’étude a également découvert que les personnes de plus de 50 ans étaient également plus susceptibles d’être diagnostiquées avec une maladie avancée du VIH – ce qui signifie qu’elles auraient été infectées plus longtemps sans le savoir.

« Cette étude nous rappelle que nous ne pouvons pas nous permettre de faire preuve de complaisance en ce qui concerne le VIH. Les personnes de tous les âges doivent se rappeler que l’épidémie de VIH n’est pas terminée et que la transmission virale est encore une possibilité très réelle dans toutes les parties du monde dans toutes les populations et groupes d’âge « , a déclaré Linda-Gail Bekker, présidente de la Société internationale du sida, qui n’a pas participé à la recherche.

A lire aussi:

VIH : découverte d’un anticorps qui protège contre le virus

Sida : l’espérance de vie des malades a augmenté de 10 ans

Sida : le tabac augmente le risque de mourir d’un cancer du poumon

Pour plus de détails, cliquez sur: En Europe, le sida touche les plus de 50 ans