Des implants en diamant contre les maladies neurodégénératives ?

Le diamant pourrait-il révolutionner la recherche médicale ? Lionel Rousseau, chercheur à l’ESIEE Paris y croit dur comme fer. Et pour cause : il a développé des implants en diamant afin d’améliorer les fonctions neurologiques. Son projet, baptisé NeuroDiam, vient d’être récompensé par le Conseil européen de la recherche (ERC) : une bourse d’1,49 million d’euros a ainsi été attribuée à Lionel Rousseau pour qu’il finance son projet.

Des implants plus minces et plus résistants

Ces implants d’un nouveau genre sont fabriqués à partir de nouveaux matériaux synthétiques en diamant. Le but ? Trouver une alternative aux implants microélectrodes, dont la performance et la durée de vie ne sont pas optimales. Grâce aux implants NeuroDiam, biocompatibles, plus minces et résistants à la corrosion, le chercheur souhaite obtenir les mêmes résultats que ceux constatés avec ces implants classiques : une restauration des fonctions neurologiques, comme la perception visuelle ou les mouvements induits dans les prothèses.

L’obtention de la bourse de l’ERC va permettre à Lionel Rousseau de constituer sa propre équipe de recherche et de développer son projet sur cinq ans, mais surtout de « proposer de nouvelles technologies en rupture avec l’existant pour améliorer la qualité de vie des patients atteints de maladies neurodégénératives » précise-t-il dans un communiqué.

A lire aussi :

Obésité : un implant dans le cerveau pour la combattre

Des implants neuronaux permettent à des rats de remarcher

Un implant électrique pour traiter l’apnée du sommeil

Pour plus de détails, cliquez sur: Des implants en diamant contre les maladies neurodégénératives ?