Des assignations à résidence hors état d’urgence votées à l’Assemblée

L’article 3 de la loi antiterroriste permet des « mesures individuelles de surveillance » pour des personnes soupçonnées d’une sympathie avec la mouvance terroriste sans élément pour les poursuivre en justice.

Pour plus de détails, cliquez sur: Des assignations à résidence hors état d’urgence votées à l’Assemblée