Sortir de l'état végétatif grâce à la stimulation nerveuse

Un homme de 35 ans dans un état végétatif depuis 15 ans après un accident de voiture a montré des signes de conscience après que des neurochirurgiens lui ont implanté un stimulateur de nerf vague dans sa poitrine, selon les résultats d’une étude publiée dans la revue médicale Current Biology. « Le résultat conteste la croyance générale selon laquelle les troubles de la conscience qui persistent pendant plus de 12 mois sont irréversibles », expliquent les chercheurs qui rappellent que la stimulation du nerf vague (SNV), un traitement déjà utilisé pour l’épilepsie et la dépression peut aider à restaurer la conscience même après de nombreuses années dans un état de coma.

Le nerf vague lie le cerveau à de nombreuses autres parties du corps, y compris l’intestin. Il est connu pour son importance dans le réveil, la vigilance et de nombreuses autres fonctions essentielles. Pour tester la capacité de la stimulation du nerf vague à rétablir la conscience, les chercheurs ont voulu choisir un cas difficile pour s’assurer que les améliorations ne pourraient pas être expliquées par hasard. Ils ont examiné un patient qui avait été couché dans un état végétatif depuis plus d’une décennie sans signe d’amélioration.

Après un mois de stimulation nerveuse vagale, l’attention du patient, ses mouvements et son activité cérébrale se sont considérablement améliorés. Le patient a commencé à répondre à des ordres simples. Par exemple, il pouvait suivre un objet avec ses yeux et tourner la tête sur demande.

Une ouverture sur le monde extérieur

Après la stimulation, les chercheurs ont également observé des réponses à la «menace», absentes jusqu’à présent. Par exemple, lorsque la tête de l’examinateur s’est approchée brusquement du visage du patient, il a réagi avec surprise en ouvrant les yeux. Après de nombreuses années dans un état végétatif, il est entré dans un état de conscience minimale.

« En stimulant le nerf vague, les scientifiques ont montré qu’il est possible d’améliorer la présence d’un patient au monde », explique Angela Sirigu, de l’Institut des sciences cognitives Marc Jeannerod à Lyon, en France.

« La plasticité du cerveau et la réparation du cerveau sont encore possibles même lorsque l’espoir semble avoir disparu ».

Les chercheurs planifient maintenant une vaste étude collaborative pour confirmer et étendre le potentiel thérapeutique du SNV pour les patients dans un état végétatif ou très peu conscient.

A lire aussi:

Un nouvel indicateur pour prédire la sortie du coma

Coma : il serait possible de détecter l’état de conscience des patients

Coma : une technique d’imagerie pour établir sa sévérité

Pour plus de détails, cliquez sur: Sortir de l'état végétatif grâce à la stimulation nerveuse