Syndrome prémenstruel : pourquoi réapparaît-il à la ménopause ?

Alors qu’il s’était plutôt atténué au fil des ans, le syndrome prémenstruel resurgit à l’arrivée de la ménopause. Si ces troubles sont supportables et ne vous gênent pas dans votre vie active et affective, il suffit de faire preuve d’un peu de patience et de détachement. Ne rien changer à votre existence, continuer à faire des projets et entretenir des relations amicales et amoureuses est un excellent remède contre ces petits inconvénients, auxquels chacune finit par s’habituer. Si en revanche, vous vous sentez submergée par ses symptômes et si votre qualité de vie est réellement altérée, n’hésitez pas à en parler à votre médecin qui envisagera une éventuelle prise en charge.

La phytothérapie ou l’aromathérapie pour soulager

Vous pouvez aussi essayer la phytothérapie ou l’aromathérapie. De nombreuses plantes commercialisées sous différentes formes peuvent par exemple soulager les troubles du transit et de la digestion : gélules de radis noir, d’artichaut, de fumeterre, sachets sticks de romarin, de sauge ou d’acacia, huile essentielle de Carvi… Quant au thé vert, au maté ou à la spiruline, ils sont conseillés, en complément de repas équilibrés et d’activité physique, pour lutter contre la prise de poids.

A lire aussi :

Les chercheurs expliquent la cause du syndrome prémenstruel

Bien réagir aux premiers troubles de la ménopause

Pour plus de détails, cliquez sur: Syndrome prémenstruel : pourquoi réapparaît-il à la ménopause ?