Les patients atteints d'un cancer consomment de plus en plus de cannabis

Le cannabis est censé atténuer les symptômes liés à la chimiothérapie, mais les modes d’utilisation et les effets chez les patients atteints de cancer ne sont pas bien connus. Des chercheurs du Fred Hutchinson Cancer Research Center ont donc interrogé 926 patients de la Seattle Cancer Center Alliance, de manière anonyme. Ce centre se trouve à Washington, l’un des 8 états ayant légalisé le cannabis. Leurs résultats ont été publiés dans la revue Cancer, un journal évalué par les pairs de l’American Cancer Society.

Un accès facilité…

Aujourd’hui, 8 états ont légalisé le cannabis et plus de la moitié des États-Unis ont adopté des lois permettant la consommation de cannabis médical sous une forme quelconque. Comme la disponibilité et l’acceptation de l’utilisation de cette drogue ne cesse d’augmenter, de nombreux patients atteints de cancer auront un meilleur accès au cannabis pendant leur traitement contre le cancer.

Cette légalisation favorise donc l’intérêt et l’utilisation du cannabis pour les patients. L’équipe a constaté que la plupart des malades avaient une volonté d’en apprendre plus sur cette plante pendant leur traitement. 74% d’entre eux recherchaient des informations auprès des services de soins de cancérologie. 70% avaient utilisé du cannabis dans le passé, 24% au cours de la dernière année et 21% au cours du dernier mois. La plupart des utilisateurs actuels ont fumé ou consommé de la marijuana principalement pour des symptômes physiques (comme la douleur et la nausée) ou des raisons psychologiques (comme le stress, la dépression et l’insomnie).

… Mais un manque d’information

Bien que presque tous les répondants souhaitent plus d’informations directement auprès de leurs médecins, la plupart ont indiqué qu’ils étaient plus susceptibles d’obtenir des informations provenant de sources extérieures. « Les patients atteints de cancer souhaitent, mais ne reçoivent pas d’informations de leurs médecins sur l’utilisation du cannabis pendant leur traitement, donc beaucoup d’entre eux se servent de sources alternatives non-scientifiques », a déclaré le Dr Pergam, principal auteur de l’étude.

Il a souligné que la marijuana peut être dangereuse pour certains patients atteints de cancer ou entraîner des effets secondaires indésirables. « Nous espérons que cette étude aidera à ouvrir la porte à d’autres études visant à évaluer les risques et les avantages du cannabis chez les personnes atteintes d’un cancer. Ceci est important, car si nous n’en parlons pas à nos, ils continueront à obtenir leurs informations par ailleurs. »

À lire aussi :

Cannabis : les parents en fument aussi !

Prescrire du cannabis contre les règles douloureuses ?

Pour plus de détails, cliquez sur: Les patients atteints d'un cancer consomment de plus en plus de cannabis