Contraception : la pilule perd du terrain mais reste toujours en tête

Si la pilule reste le contraceptif le plus utilisé, il existe une réelle désaffection de ce moyen de contraception au fil des années, selon les premières données du Baromètre Santé 2016 sur les pratiques contraceptives des femmes et leurs évolutions depuis 2010, réalisé par Santé publique France à l’occasion de la journée mondiale de la contraception du 26 septembre 2017.

Les points essentiels du baromètre

Le baromètre nous révèle qu’en 2016, la pilule reste le moyen de contraception le plus utilisé, devant le dispositif intra-utérin et le préservatif, même si les femmes de 20-29 ans utilisent de moins en moins ce moyen de contraception au profit du dispositif intra-utérin, du préservatif et de l’implant.

En 2010, 45% des femmes utilisaient la pilule comme moyen de contraception, elles n’étaient plus que 40,5% en 2013, et 36,5% en 2016, révèle le baromètre.

La pilule est davantage utilisée parmi les 15-19 ans (60,4%) et les 20-24 ans (59,5%), puis son utilisation diminue par la suite pour concerner moins de la moitié (47,8%) des 25-29 ans et plus qu’un tiers (35,4%) des 30-34 ans.

« Même si la pilule reste la méthode de contraception la plus utilisée, elle connaît une désaffection qui persiste depuis 2012 suite au débat sur les risques liés aux pilules de 3e et 4e génération », rappelle ce baromètre.

La réduction de son utilisation profite à d’autres moyens de contraception, notamment au stérilet ou dispositif intra-utérin (DIU, +6,9 points par rapport à 2010), au préservatif (+4,7 points) et à l’implant (+1,9 points).

Un site pour choisir sa contraception

Pilule, stérilet, préservatif, à tout moment vous pouvez trouver des informations qualitatives sur les moyens de contraception sur le site www.choisirsacontraception.fr. Réalisé par Santé publique France, il propose une information complète et détaillée sur la contraception.

A lire aussi:

Pilules de 3e génération : l’enquête classée sans suite, les victimes se mobilisent

Pilule 3e génération : quels sont les risques?

Contraception: qu’est-ce qui change à 40 ans?

Pour plus de détails, cliquez sur: Contraception : la pilule perd du terrain mais reste toujours en tête