La pomme super digeste !

C’est le fruit préféré des Français, et le plus consommé avec près de 16 kilos par an et par personne. L’aimons-nous parce qu’elle poussait déjà (sous sa forme sauvage) il y a 80 millions d’années ?

De multiples atouts pour le coeur

Depuis longtemps la pomme est réputée réduire le taux de cholestérol et plus particulièrement celui du « mauvais » (LDL)… et c’est vrai, grâce à ses fibres douces qui le captent dans le tube digestif et participent ainsi au maintien d’un taux optimal. Mais ce n’est pas son seul effet : la pomme est aussi le fruit le plus riche en épicatéchine, un flavonoïde dont plusieurs études ont prouvé l’intérêt pour réduire le risque de maladie et de mortalité cardio-vasculaire : jusqu’à 38 % de réduction pour ceux qui en consomment le plus ! Sans doute une conséquence, également, de son effet bénéfique sur la tension artérielle et sur le stress oxydatif (qu’elle diminue), et de son effet « booster » de la fonction cardiaque ! D’ailleurs, des chercheurs anglais qui ont analysé les habitudes de près de 10 000 personnes ont même prouvé que, toutes pathologies confondues, les croqueurs de pommes consommaient moins de médicaments que les autres !

A lire aussi: 6 recettes plaisir avec des pommes

La bonne copine des régimes

Pour son côté croquant-gourmand, sa richesse en fibres rassasiantes, mais également son bon taux de flavonoïdes (qui luttent contre la prise de poids, en réduisant notamment l’absorption des graisses), la pomme reste l’alliée minceur par excellence, à avoir toujours dans son sac ou au bureau pour les petites fringales. On la grignote, on la mâche bien (ce qui contribue à la satiété)… et on est calé pour un moment à peu de frais caloriques ! Et comme son index glycémique reste bas (38), on ne saurait trop la recommander aux diabétiques et à tous ceux qui ont besoin de contrôler leur poids et/ou leur glycémie… ainsi qu’aux sportifs qu’elle aidera à se réhydrater après l’effort, d’autant que ses polyphénols préviennent les microtraumatismes liés à l’exercice physique.

Un fruit protecteur à croquer à tout âge

La pomme est un des premiers aliments proposés au petit enfant, car elle est très digeste (encore plus si elle est râpée ou cuite en compote) et bénéfique pour le système digestif, en facilitant en douceur le transit intestinal. Elle sera même recommandée cuite en cas de diarrhée, pour sa pectine qui forme un gel venant tapisser l’intestin. C’est aussi un fruit reconnu pour son action anticancer. En effet, elle renferme de l’apigénine (un flavonoïde) qui, d’après une étude publiée dans le journal « Cancer Prevention Research », réduirait le risque de cancer du sein. Ce sont ces flavonoïdes qui exerceraient également une action préventive contre le cancer du poumon, du côlon et de la prostate. En outre, une étude américaine menée sur des rats atteints de tumeurs a montré une réduction du nombre et de la taille des tumeurs, ainsi qu’une agressivité et une croissance tumorale diminuées chez ceux qui étaient alimentés avec des pommes. Là encore, sans doute un effet des flavonoïdes, mais aussi de ses fibres solubles et antioxydants variés. Chez le senior, l’acide ursolique contenu dans sa peau semble même augmenter tant la masse musculaire que la puissance des muscles.

Ses atouts santé

• Elle réduit le taux de cholestérol, améliore la pression artérielle et réduit le risque de maladie et de mortalité cardiaques.

• Diététique Peu sucrée, riche en fibres et pectine, la pomme est la collation idéale des personnes au régime, des diabétiques, des enfants et des sportifs (car elle réhydrate).

• Elle stimule le système digestif et le transit, et tapisse les muqueuses intestinales.

• Elle présente de véritables vertus anticancer (côlon, sein, prostate, poumon).

Bien la choisir

Les variétés de pommes sont nombreuses (la France en produit plus de 100 !), ne vous limitez pas à une seule, ce serait franchement dommage ! Outre la golden, sans doute une des plus courantes, car sa culture est facile, mais pas une des plus savoureuses, croquez crues la gala et la fuji, sucrées et juteuses, ou la verte granny-smith très acidulée (parfaite dans les salades sucrées salées, qu’elle relève). Découvrez aussi les plus rustiques comme la reinette grise et la boskoop (parfaites à cuire au four), les très parfumées pour vos tartes et compotes (braeburn, jonagold, elstar…) : variez-les plaisirs !

Préférez-la bio car la pomme est désormais un des fruits les plus traités (parfois jusqu’à 50 fois !). Un rapport de Greenpeace de 2015 a établi que les vergers européens étaient massivement contaminés par les pesticides. Non bio, les polluants se concentrent dans sa fine peau (qu’on ne peut alors pas consommer alors qu’elle est très concentrée en nutriments), voire parfois dans sa chair…

Son CV 53,2 Cal/100 g (pulpe de pomme crue) • Lipides 0,1 g • Glucides 11,3 g • Protéines 0,31 g • Fibres 1,95 g

A lire aussi:

Nutrition: 5 bonnes raisons de manger des pommes

Pourquoi faut-il manger une pomme avant le repas ?

Manger des pommes, est-ce vraiment bon pour la santé ?

Pour plus de détails, cliquez sur: La pomme super digeste !