Saint-Martin : l'interminable attente des partants

Ils ont d’abord cru que c’est «PAPA» qui allait les sauver. Mais l’indicatif désignait un Boeing militaire néerlandais. Ce jeudi, c’est finalement «33» qui est venu au secours d’une centaine de victimes…

Pour plus de détails, cliquez sur: Saint-Martin : l'interminable attente des partants