Un homme de 67 ans empoisonné au cyanure à cause de noyaux d'abricot

Depuis plusieurs décennies, le noyau d’abricot est présenté par certains réseaux commerciaux comme un remède contre le cancer. Séduit par ces prétendues vertus, un Australien de 67 ans a consommé de l’extrait de noyau d’abricot de façon prolongée et a été empoisonné au cyanure. C’est ce que révèle une étude de cas publiée dans la revue BMJ Case Reports.

L’amygdaline se décompose en cyanure

L’homme, qui était en rémission d’un cancer de la prostate, réalisait son propre extrait de noyau d’abricot. Il en a consommé deux cuillères à café quotidiennement pendant cinq ans. En supplément, il prenait également un extrait de noyau d’abricot acheté dans le commerce. Problème : les noyaux d’abricot contiennent de l’amygdaline, un composé chimique naturel que notre organisme décompose en cyanure lors de la digestion. Lorsqu’elle est présente en grande quantité, cette substance toxique peut provoquer des vertiges, des vomissements, des convulsions, des troubles respiratoires ainsi qu’une baisse de la tension et du rythme cardiaque.

C’est au cours d’une chirurgie que les médecins ont remarqué que le patient avait une hypoxie, c’est-à-dire des niveaux d’oxygène anormalement bas. Les résultats des analyses ont montré que l’homme avait un taux de cyanure 25 fois supérieur aux niveaux acceptables. Après avoir arrêté de consommer de l’extrait de noyau d’abricot pendant trois jours, l’homme a retrouvé un taux d’oxygène normal. L’histoire de cet homme illustre les potentiels dangers de la médecine alternative et complémentaire lorsqu’elle est utilisée de manière prolongée et sans suivi médical, soulignent les auteurs de cette étude de cas.

A lire aussi :

Angleterre : un homme de 28 ans s’empoisonne… avec des noyaux de cerises

De l’arsenic dans les aliments pour bébé

Pour plus de détails, cliquez sur: Un homme de 67 ans empoisonné au cyanure à cause de noyaux d'abricot