Virus Zika : Sanofi abandonne la recherche d'un vaccin

L’autorité américaine de recherche et développement avancés dans le domaine biomédical (Barda) a décidé de réduire considérablement le financement accordé à Sanofi Pasteur pour la recherche d’un vaccin anti Zika. De ce fait, la division vaccin du groupe pharmaceutique français a mis un terme à ce programme. Cette décision a été publiée le 1er septembre sur le site internet américain du laboratoire, et ce, de manière assez discrète…

Une surveillance qui continue

L’année dernière, Sanofi s’était vu accorder une enveloppe de 37,5 millions d’euros afin de mener les essais cliniques d’un vaccin contre Zika. Aujourd’hui le laboratoire à vu ses fonds limités pour une étude de surveillance. La raison avancée de ce changement est la  » réduction profonde du nombre de nouveaux cas de Zika aux États-Unis et dans le monde en 2017  » explique le communiqué. En effet, le statut  » d’urgence de santé publique de portée mondiale « , mit en place par l’OMS, a été enlevé en novembre dernier.

L’étude sur la définition de cas et la surveillance de ce virus transmit par le moustique Aedes reste actuellement menée dans 4 pays : la Colombie, le Honduras, le Mexique et Porto Rico.  » Nous cherchons à recruter 2 400 bénévoles pour cette veille  » souligne Sanofi. D’autres laboratoires américains, allemands ou encore français poursuivent, eux, leurs recherches sur un vaccin. Les premiers essais chez l’homme serait d’ailleurs prévus pour 2018-2019.

À lire aussi :

Les modes de transmission de Zika

Pérou : des préservatifs distribués pour lutter contre le virus Zika

Pour plus de détails, cliquez sur: Virus Zika : Sanofi abandonne la recherche d'un vaccin