Embouteillages : «On perd 1h30 par jour»

L’enfer parisien, Sébastien Varrot l’assure : « Je connais très bien. » Avec les deux salariés de son entreprise d’électricité-plomberie-climatisation implantée aux portes de la capitale, à Issy-les-Moulineaux…

Pour plus de détails, cliquez sur: Embouteillages : «On perd 1h30 par jour»