« Face à la pédophilie, ma réponse n’était pas à la mesure de l’enjeu »

Le cardinal Philippe Barbarin s’explique sur l’affaire Preynat, pour laquelle il devra répondre à une convocation judiciaire en septembre. Il appelle le gouvernement à ne pas expulser les migrants entrés en France. Et défend les évolutions engagées par le pape François sur la famille.

Pour plus de détails, cliquez sur: « Face à la pédophilie, ma réponse n’était pas à la mesure de l’enjeu »