Les «prérequis» avant l'université, une sélection qui ne dit pas son nom ?

Le gouvernement le répète : il ne veut plus du tirage au sort pour résoudre le problème des affections dans les universités. Comme elle l’avait annoncé dans nos colonnes mi-juin, la ministre de l’Enseignement…

Pour plus de détails, cliquez sur: Les «prérequis» avant l'université, une sélection qui ne dit pas son nom ?