Le livre confession d'un exilé condamné à la double peine

Du doigt, il montre sa tempe. « Si j’avais eu, à l’époque, la tête que j’ai maintenant… Jamais je n’aurais perdu quinze ans de ma vie. » Son passé, Ahmed Zaki, 59 ans, l’assume comme il est, avec ses…

Pour plus de détails, cliquez sur: Le livre confession d'un exilé condamné à la double peine