Préjudice d’anxiété : les « gueules noires » déboutées en appel

La cour d’appel de Metz a estimé, vendredi, que les dommages alloués en première instance n’étaient pas justifiés.

Pour plus de détails, cliquez sur: Préjudice d’anxiété : les « gueules noires » déboutées en appel