« L’autisme, c’est un problème de lâcheté collective »

La concertation sur le quatrième plan autisme doit être lancée jeudi à l’Elysée, en présence d’Emmanuel Macron. Un rendez-vous qui laisse sceptique la présidente de l’association Autisme France, Danièle Langloys.

Pour plus de détails, cliquez sur: « L’autisme, c’est un problème de lâcheté collective »