Perturbateurs endocriniens : la France capitule

En dépit de l’appel des scientifiques, l’UE a adopté mardi 4 juillet une définition laxiste de ces substances chimiques dangereuses.

Pour plus de détails, cliquez sur: Perturbateurs endocriniens : la France capitule