Elle sous-loue son HLM via Airbnb

Mme X obtient un logement social dans le 15e arrondissement, au prix de 458 euros, hors charges, le 5 décembre 2014. Son bailleur, la Régie immobilière de la Ville de Paris (RIVP) découvre que, dès le mois de juillet 2015, Mme X l’a sous-loué via le site internet Airbnb, ce qui est interdit.

Pour plus de détails, cliquez sur: Elle sous-loue son HLM via Airbnb