Violences faites aux femmes : les médias infligent un pouvoir dévastateur

Déjà trop souvent victimes de violences sexistes, les femmes doivent faire face à une autre forme de brutalité. Celle du vocabulaire utilisé par la presse. Parler de « drame conjugal » quand il s’agit d’un meurtre peut avoir plus de conséquences qu’il n’y paraît. On vous explique pourquoi les mots tuent.

Pour plus de détails, cliquez sur: Violences faites aux femmes : les médias infligent un pouvoir dévastateur