Plus de risque de douleurs chroniques quand on a un conjoint dépressif

Des chercheurs britanniques ont identifié des chevauchements importants entre les facteurs de risque de douleurs chroniques et de dépression. Ce qui expliquerait pourquoi les personnes qui vivent avec un conjoint qui souffre de cette pathologie sont plus susceptibles de souffrir de douleurs chroniques.

Pour plus de détails, cliquez sur: Plus de risque de douleurs chroniques quand on a un conjoint dépressif